Yannick Jaulin

Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour

Conte, musique

L’amoureux des mots célèbre ici son patois, langue pleine de sève, héritage de moqueries et de résistance. Avec le musicien Alain Larribet, un duo vivifiant et curatif.

« Un concert parlé sur la domination linguistique, la fabuleuse histoire des langues mondiales. L’émotion et la langue maternelle. Une interférence musicale en émoi, la dorne qui dalte sur un chant des tripes béarnaises. Un joyeux baroud d’honneur des minoritaires. Une jouissance langagière partagée sur un plateau frugal. » – Yannick Jaulin

Rencontre en bord de scène à l’issue de la représentation du 11 décembre au Pannonica

Partenariat La Soufflerie / La Soufflerie / Piano’cktail.
Ma langue maternelle va mourir, Production : Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin. Coproduction : Les Treize Arches, Scène conventionnée de Brive (19) ; Théâtre de Gascogne, Scènes de Mont-de-Marsan (40) ; Le Nombril du Monde, Pougne-Hérisson (79).

Distribution

Distribution :

De et par Yannick Jaulin

Collaboration à l’écriture : Morgane Houdemont et Gérard Baraton

Accompagnement musical et composition : Alain Larribet

Dans la presse

« Yannick Jaulin est un artiste français singulier, capable d’embarquer dans son univers aussi bien le public d’une salle paroissiale en France profonde que celui des Bouffes du Nord à Paris. Irrévérencieux, libre, généreux, humoriste ou poète, il multiplie les expériences avec des musiciens et des artistes de tous horizons. » – TELERAMA