99 —

par Marc Nammour et Lorenzo Bianchi Hoesch

Poésie / Rap / Musique du monde

“99”, c’est la classification administrative de tous ceux qui ne sont pas nés sur le territoire français. Un numéro de département fantôme qui n’existe sur aucune carte. Avec ce 99, le Franco-Libanais Marc Nammour nous interroge avec vigueur sur l’identité, les nôtres, la sienne, toutes. Le poète rappeur revendique avec fougue la richesse d’une identité multiple. Un spectacle créé au In du Festival d’Avignon en collaboration avec le compositeur Lorenzo Bianchi Hoesch, un autre 99. Celui-ci gère en direct la spatialisation du son pour plonger le public au cœur de l’univers musical. Entre poésie scandée et rap, en français, arabe et libanais, Marc Nammour s’entoure de musiciens virtuoses de différentes origines. Mêlant musique traditionnelle et expérimentale, sonorités contemporaines et bruitages spatialisés en direct, ils fusionnent, décloisonnent, pour mieux nous rapprocher.

Artiste underground, poète proférant une parole libératrice, politique et jamais très éloignée du bitume, Marc Nammour se renouvelle sans cesse depuis la sortie de son premier album au sein de son groupe La Canaille. Libanais exilé dans le Jura ouvrier, grand amateur des textes d’Aimé Césaire et de Léo Ferré, esthète avide de rencontres tous azimuts, il ne se laisse enfermer dans aucune étiquette et poursuit une voie singulière, à cheval sur les genres, criant haut et fort ce qu’il a sur le cœur et dans la tête.

logo Eurofonik
Dans le cadre du festival Eurofonik.
Coréalisation Piano’cktail / Le Nouveau Pavillon.
Production : Fondation Royaumont.
Coproduction : Festival d’Avignon, Théâtre National de Strasbourg, Haizebegi (Bayonne).
Avec le soutien de : la Sacem, la Spedidam, l’Institut Français d’Egypte.
Avec le mécénat de : Groupe Aéroports de Paris, Fondation Daniel et Nina Carasso.

 

Distribution

De : Marc Nammour et Lorenzo Bianchi Hoesch
Direction artistique, lecture, chant, poète, rappeur : Marc Nammour
Composition, musique électronique et traitement en temps réel : Lorenzo Bianchi Hoesch
Flûte bansuri : Rishab Prasanna
Trompette, saxophone : Akosh Szelevenyi
Qanun, santur : Maya Youssef
Basse, contrebasse, claviers : Jérôme Boivin

Dans la presse

« 99 raisons de s’évader » : Le concert est une évasion dans un univers poétique. Paupières closes, Marc Nammour scande et rap les textes dont il est l’auteur, largement autobiographiques, feuilles à l’appui. Aucun mot ne doit se faire la malle. « Il ne me reste que ma poésie comme seule terre d’asile », assure le rappeur du groupe La Canaille. (…) Entre musiques traditionnelles et expérimentales, duos franco-arabes, sonorités électroniques et bruitages, le concert est un plaidoyer pour revendiquer une identité complexe et multiple.  – La Provence, 24/07/2016

Marc Nammour, déploie une énergie communicative et un réel plaisir à échanger sur scène. À ne pas rater. – Le Vaucluse 22/07/2016