Don Quichotte

Compagnie des Dramaticules

famille / theatre

Don Quichotte, chronique d’un naufrage annoncé
d’après l’œuvre de Miguel de Cervantès

Don Quichotte conte l’histoire d’un homme qui décide de lutter contre la médiocrité du monde pour la transformer en une épopée fantasmagorique. C’est une satire, un hommage, un divertissement. Tous les styles s’y côtoient, tous les renversements aussi. Reconstituant un plateau de tournage – rails de travelling, caméras, grue – la scénographie est une “boîte à outils” grâce à laquelle les comédiens construisent et déconstruisent la représentation. Revendication de l’artifice théâtral, coups de théâtre, les Dramaticules sondent la créativité, la liberté et la subversion qui inondent le roman.

Production Compagnie des Dramaticules
Coproduction Châteaux de la Drôme, Théâtre de Châtillon, Théâtre de la Madeleine / Scène conventionnée de Troyes, Les Bords de Scènes – Théâtres et Cinémas, Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Théâtre Chevilly-Larue André Malraux
Avec le soutien du Conseil régional d’Île-de-France, du Conseil départemental du Val de Marne, du Conseil départemental de l’Essonne, d’Arcadi Île-de-France, du Centre d’art et de culture de Meudon et du Théâtre 13 à Paris.

Partenaire média :

Distribution

Adaptation et mise en scène : Jérémie Le Louët
Collaboration artistique : Noémie Guedj
Avec : Pierre-Antoine Billon, Julien Buchy, Anthony Courret, Jonathan Frajenberg, Jérémie Le Louët, Dominique Massat

Scénographie : Blandine Vieillot
Costumes : Barbara Gassier
Vidéo : Thomas Chrétien, Simon Denis et Jérémie Le Louët
Lumière : Thomas Chrétien
Son : Simon Denis
Construction : Guéwen Maigner
Couture : Lydie Lalaux
Régie : Thomas Chrétien ou Xavier Hulot et Simon Denis ou Tom Ménigault

Dans la presse

« Les histoires et le ambiances se succèdent à un rythme fou. La troupe passe son temps à construire les vérités du roman et à les retourner, fidèle au héros de Cervantès, entre la fronde et le rêve. »  – Lionel Jullien, Arte

« Un spectacle hors norme, qui fait jouer aussi le public. Un moment inoubliable. » – Aurélia Bloch, France 2

« En jouant à fond sur le divertissement mais aussi sur le théâtre en construction, le metteur en sènce réussit là où Orson Welles et Terri Gilliam ont échoué dans l’adptation de ce roman épique. Et c’est un exploit. » – Stéphane Capron, France Inter

« Celui qui a déjà monté Ionesco, Jarry et Shakespeare sait casser la théâtralité tout en la célébrant, jouer en déjouant. Sa rage à faire entendre la parole radicale de Cervantès, sa défense des marginaux et notre réel besoin de chevalerie aujourd’hui est réjouissante. » – Fabienne Pascaud, Télérama

« La grande réussite de la mise en scène est de parvenir à dédramatiser une œuvre intimidante, sans renier sa dimension mythologique. Une adaptation inspirée et audacieuse. » Etienne Sorin, Le Figaro