Cyrano

Compagnie La Jeunesse aimable [Création]

famille / theatre

(d’après l’œuvre d’Edmond Rostand)

À la question “Pourquoi Cyrano ?”, ils répondent liberté, insolence, insoumission ; mais aussi fête populaire, festin de mots, énergie vitale, jubilation et grande pièce de troupe. Ils sont dix acteurs pour servir les 2 000 vers virtuoses d’alexandrins de Rostand, rythmés par un duo baroque batterie et viole de gambe. Cyrano nous rappelle la valeur inestimable des mots comme musique et comme offrande.

Note d’intention, extrait
« Si Cyrano n’est qu’un conte pittoresque, folklorique, brillant et national, oublions-le. En revanche, nous pouvons rendre palpables pour le spectateur d’aujourd’hui l’héroïsme de Cyrano et la mélancolie de Rostand – l’héroïsme de Rostand et la mélancolie de Cyrano. Nous pouvons défendre grâce à Cyrano de grandes idées de théâtre : la nécessité de porter un masque pour dire la vérité, la valeur inestimable des mots comme musique et comme offrande, le désir de retrouver le paradis perdu, la vertu de la désobéissance. Je rêve la mise en scène de Cyrano comme l’occasion de rendre Rostand à cet idéalisme essentiel qui dépasse de très loin les satisfactions poétiques, rhétoriques et militaires. Grâce à lui, aujourd’hui, nous pouvons défaire et détruire un malentendu majeur : le théâtre n’est pas un artifice – c’est le dernier refuge de la réalité. » – Lazare Herson-Macarel

Production COMPAGNIE DE LA JEUNESSE AIMABLE

Coproduction : Théâtre Jean Vilar, Suresnes (92) ; Scènes du Golfe, Vannes (56) ; Théâtre de la Coupe d’Or, Rochefort (17) ; Théâtre Roger Barat, Herblay (95) ; Théâtre André Malraux, Chevilly-Larue (94) ; Les Passerelles, Pontault-Combault (77)

Distribution

Texte : Edmond Rostand
Mise en scène : Lazare Herson-Macarel
Avec : Harrison Arevalo, Philippe Canales, Céline Chéenne, Eddie Chignara, Joseph Fourez, David Guez, Morgane Nairaud
distribution en cours
Viole de gambe : Salomé Gasselin
Batterie : Pierre-Louis Jozan

Scénographie : Ingrid Petitgrew
Costumes : Alice Duchange
Lumière : Jérémie Papin
Maquillage : Pauline Bry
Régie générale : Thomas Chrétien
Collaboration artistique : Philippe Canales
Assistanat à la mise en scène : Chloé Bonifay